Concevoir un système d’arrosage pour votre jardin de permaculture

Concevoir un système d’arrosage pour votre jardin de permaculture

12 November 2020 Non classé 0

L’eau est un ingrédient essentiel pour la croissance des plantes, des légumes et des fleurs. Ace titre, elle devrait être le premier élément à intégrer dans la conception d’un jardin. En permaculture, l’eau doit être collectée et réutilisée. L’aménagement doit être conçu de manière à optimiser l’utilisation de cette précieuse ressource. Voici nos meilleurs conseils pour concevoir un système d’arrosage efficace pour votre jardin de permaculture.

Évaluez vos sources d’eau

  • Y a-t-il des cours d’eau qui traversent votre propriété ?
  • Disposez-vous d’un puits à proximité de votre jardin ?
  • Les pluies sont-elles abondantes et bien réparties sur l’année ?

Dans la plupart des cas, l’eau de pluie sera votre plus précieux alliés. Vous voudrez aussi la collecter pour les jours où il ne pleut pas et/ou pour mettre en place un système d’irrigation.

Bases de l’installation de votre système d’arrosage ou d’irrigation

Choisissez un endroit idéal pour placer votre cuve à eau :

  • Il doit être proche de votre potager,
  • il doit aussi être situé en aval des descentes d’eau de pluie d’une toiture,
  • il doit permettre d’accueillir une cuve d’un certain volume.

La pose de la cuve à eau

Les citernes de pluie sont extrêmement lourdes lorsqu’elles sont remplies d’eau, il faut donc créer une base solide sur laquelle elles peuvent se reposer, sinon la terre en dessous peut se tasser sous le poids et provoquer le déplacement de la citerne.

Il faut d’abord enlever la terre végétale, puis étaler une couche épaisse de gravier pour créer un tampon pour le réservoir, en nivelant la surface et en la rendant lisse et en la tassant. Une dalle de béton peut être coulée comme base pour les réservoirs de très gros volume.

Notez que des possibilités de stockage d’eau différentes d’une cuve à eau existent et sont complémentaire à la citerne. Un étang peut s’avérer très utile pour dévier vos eaux une fois que votre cuve est remplie. Le site Econo-ecolo propose un article complet sur le récupérateur d’eau de pluie et les possibilités de stockage.

L’acheminement des eaux de pluie

Ensuite, vous devrez acheminer les descentes pluviales vers les ouvertures situées sur le dessus de leurs réservoirs respectifs. Il suffit de découper les descentes existantes au-dessus de la hauteur du réservoir et d’utiliser une combinaison de coudes et de longueurs de descente pour rediriger la descente vers le réservoir.

Utilisez un niveau pour vous assurer que les sections horizontales du tuyau de descente soient aient une bonne pente.

La filtration de l’eau

Voici quelques accessoires de filtration recommandés à placer entre le haut de la descente d’eau et l’ouverture du réservoir :

  • Un filtre autonettoyant pour dévier les bâtons, feuilles et autres débris de la descente.
  • Un grillage de réservoir pour empêcher les petits débris de gouttière d’entrer dans le réservoir, et pour empêcher les moustiques et les rongeurs d’entrer dans le réservoir.
  • Un déflecteur pour détourner le premier morceau d’eau de chaque pluie, qui peut contenir des bactéries provenant d’insectes, de rongeurs, et d’autres animaux morts qui finissent parfois dans les gouttières, ainsi que des fientes d’oiseaux et d’animaux, des résidus chimiques et des particules fines provenant des matériaux de toiture, et tout ce qui peut laver votre toit dont un système d’irrigation est mieux dépourvu.

Installez le trop plein

Toutes les citernes à pluie ont une sortie de trop-plein près du haut de la citerne qui doit être reliée par un tuyau d’évacuation au système de drainage dans lequel la gouttière s’est précédemment écoulée.

Raccordement au système d’irrigation

Votre système d’irrigation peut être aussi simple qu’un tuyau relié à la valve au fond du réservoir de pluie. Bien entendu, cette approche par gravité ne fonctionne que si la zone que vous irriguez est plus basse que le niveau d’eau à l’intérieur du réservoir.

Les systèmes d’arrosage et d’irrigation au goutte-à-goutte nécessiteront probablement une pompe pour fournir une pression d’eau suffisante, à moins que le réservoir ne soit sensiblement plus haut que la zone à irriguer.

Il existe toute une série de pompes et d’accessoires de pompe pour mettre votre système d’irrigation sous pression avec de l’eau provenant d’un réservoir de pluie. La mise en place d’un système de pompage efficace dépend du contexte spécifique de votre système de stockage d’eau et d’irrigation.

Pour les systèmes d’irrigation automatisés, il est possible d’attacher la pompe au boîtier de contrôle de l’irrigation. Ainsi, lorsque chaque vanne d’irrigation s’ouvre selon son horaire, la pompe se met en marche et fournit de l’eau à partir du réservoir.

Conclusion

Un système d’irrigation utilisant l’eau de pluie est un petit investissement indispensable si vous souhaitez que votre potager et votre jardin soient cultivés en respectant les règles de la permaculture.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *